Police et éthique : de la théorie aux pratiques

Conférence, Article publié sur le site le 20/04/11

Date et heure :

Vendredi 16 avril 2010 de 10 à 12 heures

 

Lieu :

Université de Cergy-Pontoise - Faculté de droit - Salle des conférences, Chênes 1

33, boulevard du Port - 95011 Cergy-Pontoise Cedex

 

Invité : Monsieur Christian Mouhanna, sociologue

Le travail policier est l'un des plus encadrés, à la fois par le droit et par une organisation hiérarchique a priori très contraignante. De plus, à plusieurs reprises, le Gouvernement a jugé utile de renforcer les contraintes qui précisent les limites du travail policier en instaurant un Code de déontologie de la police nationale (décret du 18 mars 1986) et une Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (autorité indépendante créée en 20000.

Mais ces dispositifs organisationnels et juridiques se heurtent, dans la pratique, à une réalité de la police de terrain : le caractère discrétionnaire du travail policier. Dans la rue, et pour la plupart de ses actes, le policier conserve une large part d'appréciation des situations et des réponses qu'il convient de leur donner. Ce pouvoir de fait freine les tentatives de contrôle de la police. Dans une large mesure, la "judiciarisation" imposée aux activités policières, au lieu de rendre ces fonctionnaires plus ouverts et accessibles, ont contribué à distendre ou à rompre les liens entre la police et la population.